À propos

Je suis candidat au doctorat à l’Université de Montréal (UdeM) en philosophie. Je m’intéresse particulièrement à la philosophie politique, à la philosophie de l’économie, à l’éthique en général et la l’éthique des affaires en particulier.

Je suis chargé de cours à HEC Montréal, l’ESG-UQAM et à l’Université de Montréal où j’enseigne divers cours liés à l’éthique des affaires et à la philosophie politique. Pour l’années académiques 2018-2019, j’ai l’honneur d’être boursier doctoral au Groupe de recherche interuniversitaire en philosophie politique de Montréal (GRIPP).

Mes recherches doctorales portent sur la théorie républicaine de la liberté appliquée aux organisations économiques. J’explore les diverses propositions d’organisations visant à protéger la liberté des individus et propose des outils pour penser une économie et des organisations plus démocratiques.

Mes projets futurs vont porter sur la diversité des formes organisationnelles. Autrement dit, je vais approfondir ma réflexion sur les formes d’organisations qui existent et leurs justifications. L’idée est de faire un pont entre la recherche en management et en gestion sur les formes organisationnelles et l’utilisation qu’en font les théoriciennes et théoriciens en philosophie politique et dans les autres sciences sociales et humaines.

En dehors du monde académique, j’ai le privilège de siéger sur le conseil d’administration d’une caisse Desjardins et d’une maison d’édition. Je suis aussi ponctuellement consultant en organisation sur les questions de gouvernance démocratique.

Bon à savoir

J’écris aussi, ici et là, des articles et des comptes rendus pour des revues. J’ai déjà écris un texte pour le journal le Devoir. Puis il y a ce site est à la fois une vitrine sur mes activités et un blogue où j’écris sur tout et rien, mais généralement où j’y discute les idées que je rencontres dans mes lectures.

Mon approche

« Le discours philosophique ne sculpte pas des statues immobiles, mais, tout ce qu’il touche, il veut le rendre actif, efficace et vivant. »

Plutarque, Le philosophe doit surtout s’entretenir avec les grands, 776c-d

En philosophie, mes recherches s’intéressent à la notion de liberté politique. Autrement dit, je cherche à comprendre la manière dont peuvent s’articuler les diverses conceptions de la liberté avec les institutions politiques humaines. J’explore plus précisément le républicanisme, une conception de la liberté politique dans lequel s’inscrivent des auteurs aussi divers qu’Aristote, Machiavel, Wollstonecraft, Pettit, Arendt et d’autres. L’idée centrale est simple.


« Un signe de la liberté est de conduire sa propre vie comme on l’entend. […] Voilà donc la seconde règle de la démocratie, d’où est venue l’idée de n’être gouverné, au mieux, par personne, ou sinon de ne l’être que chacun à son tour. […] Une des marques de la liberté, c’est d’être tour à tour gouverné et gouvernant.»

Aristote, Politique (1317,b)

Sur le plan économique, mes recherches s’intéressent à la diversité des formes organisationnelles. Autrement, j’explore l’immense variété des formes d’organisations qu’utilisent les individus quand ils veulent s’organiser pour produire des biens et des services.